21/03/2011

Carnaval de Barbençon

IMG_2526.jpg

C’est par un grand feu que les festivités s’achèvent . Ce sont les derniers mariés de l’année Gaëlle Cuisenaire et Yves Mathieu, qui ont bouté le feu au bûcher sur lequel Bonhomme hiver avait pris place. Avant cela, ce sont les saqueux et les astokeux qui ont été mis à contribution. Les jeunes, les Saqueux n'ont qu'une idée en tête, mener au plus vite le convoi à destination. Il faut pour cela ne pas ménager sa peine pour faire avancer ce bahut sur relief peu coopératif où les côtes paraissent de plus en plus difficiles au fil des ans.
Mais tout cela ne serait rien s'il n'y avait les Astokeux qui n'ont autre mission que d'entraver la bonne marche du char. Munis de grosses cales en bois qu'ils placent judicieusement devant les roues du char, ces moins jeunes usent de tout ce qui est permis pour stopper le convoi. Un convoi qui resterait sur place malgré les efforts incessants des courageux Sakeux s'il n'y avait l'intervention d'un troisième groupe, les Destokeux qui, comme leur nom l'indique essaient d'enlever les cales au moyen de longues perches.
Sous les regards des riverains et autres spectateurs qui de temps à autre prêtent main forte, le convoi s’approche du lieu où Bonhomme hiver sera brulé. En chemin, on souffle un instant, les arrêts sont mis à profit pour lancer quelques rondeaux et se ... ravitailler en houblon.

 

 

21:12 Publié dans Beaumont | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.